VANNES : 1971-2021 : LE PALAIS DES ARTS FÊTE SES 50 ANS

Share

Ce samedi 6 novembre 2021, la Ville marquera cet anniversaire par une journée d’animations comprenant des animations, conférences, visites du bâtiment…

Exposition de photographies dans le hall et le premier étage, proposée par le service des archives municipales ainsi qu’ une seconde exposition, l’histoire événementielle du Pac avec des affiches et des programmes depuis sa création. Atelier enfants, spectacle onirique et conté, conférence sont également au programme. Un programme à retrouver sur le site de la mairie.

50 ANS ! UNE HISTOIRE…

1969 : exit l’abattoir municipal, place à la construction du Palais des Arts et des Congrès. 

1971 :  Raymond Marcellin, ministre de l’Intérieur et Maire de Vanne inaugure, en présence de nombreuses personnalités du spectacle, notamment Denise Grey, Danielle Darrieux et Robert Lamoureux, le Palais des Arts.

« Nous avons voulu que, comme à Athènes et Rome, ce théâtre soit situé au cœur de la cité et construit en amphithéâtre, comme dans l’antiquité. Il est digne du passé millénaire de Vannes, chargée d’une riche histoire. » dira M. Raymond Marcellin lors de cette inauguration.

Un spectacle assuré par la Comédie Française et une expo de tableaux des Maîtres du XIXe siècles prêtés par le musée du Louvre complétaient le programme.

Conçu par l’architecte malouin Henri Auffret, cet imposant bâtiment de 75m de long, 60m de large et 25m de haut, affiche un aspect résolument moderne.

Sa construction a couté 8 millions de francs.

L’initiateur du projet, Jacques Fraval de Coatparquet, adjoint à la culture, voulait doter Vannes d’un lieu culturel rivalisant avec les grandes scènes nationales. Et le but est atteint car ce nouveau temple de la culture possède un théâtre de 800 places, une salle de congrès, un studio d’enregistrement radio-télévision et des lieux pouvant accueillir des représentations artistiques variées sans oublier, en 1975, l’installation au rez-de-chaussée de la médiathèque centrale de la ville avec une bibliothèque de plus de 50 000 ouvrages.

Mais notre cinquantenaire va connaître au fil des années quelques liftings indispensables.

En 1975, un attentat ravage l’édifice. Il faut reconstruire.

Puis, en1997, un petit théâtre est créé.

2005, un énorme chantier de rénovation débute. L’ensemble de la salle est rénové : les dispositifs scéniques, les fauteuils, les halls, la cage scénique, les régies, les passerelles techniques, les loges, l’arrière-scène, la fosse d’orchestre, le plateau, la scène… On crée alors un monte-décor, des trappes et une régie mobile en salle. Les conditions d’accès pour les personnes handicapées sont améliorées et on passe de 800 à 850 places. Le cabinet d’architecte responsable des travaux est associé à un scénographe et un acousticien. La salle rouvre en 2007, sous le nom de salle Lesage, l’autre salle est également baptisée du nom de Ropartz.

En 2000, 3 colonnes, en métal dorées sont érigées sur le parvis du Palais des Arts. Ces colonnes, hautes de 7m de haut et d’un diamètre de1,20m sont l’œuvre « mémoire » du sculpteur sarthois Jean-Bernard Métais. Elles sont gravées ou plutôt perforées de 1089 noms d’artistes, de penseurs et même de…cuisiniers ayant marqués les trente dernières années du 20ème siècle. La nuit, l’éclairage intérieur fait jaillir ces noms célèbres. Regrettons simplement que seulement parmi ceux-ci, seuls les noms de 60 femmes soient présents.

Et demain ?

 Un projet d’espace de verdure devrait remplacer l’actuel parking.

INAUGURATION en 1971 (Vidéo INA)

Share