HISTOIRE-PATRIMOINE-VANNES : la place de la Libération

Share

Cette place est réalisée sur l’emplacement de la chapelle Saint-Michel et de son cimetière. On sait qu’au 13ème siècle avec son cimetière, elle fut affectée aux enterrements de paroissiens. D’après Henry Marsille, elle avait la forme d’un long rectangle avec plusieurs autels latéraux, elle était triste et mal ornée.

En 1543, on y fonde la confrérie des Trépassés où elle est dite « église parochiale des nobles bourgeois ». On y fait plus ou moins des réparations. Un ouragan en 1706 endommage très fortement la toiture.

En 1740, menaçant ruine, l’évêque l’interdit et transfère tout le service à la chapelle Notre-Dame-Des-Lices. Le parlement décide sa démolition en 1743. Les matériaux servent à la chapelle des Lices. Les ossements libérés sont déménagés au cimetière de cette chapelle.

En 1748 les religieuses de la Visitation acquièrent cet emplacement et le transforme en verger.

Après la Révolution, en 1826, le jardin est acheté par la ville auprès du sieur Macaire pour y transférer la foire aux vaches. C’est la naissance du champ de foire, appellation qui lui restera jusqu’après la seconde Guerre mondiale.

Vers 1850, les ateliers des travaux de charité agrandissent le champ de foire et le régularisent : le 11 juillet 1850, M. de la Tournaie, ingénieur des Ponts, dresse le plan du projet de rectification de la route de Nantes à Audierne qui prévoit le nivellement du Champ de foire et le déblaiement des terres. En 1849, le premier réservoir d’eau est implanté sous le champ de foire. C’est vers cette époque que l’on conçoit d’en faire le lieu de la vie administrative départementale, la gendarmerie y est édifiée en 1859.

Mais le site était aussi le lieu des manifestations : en 1925, le cartel des Gauches alors au pouvoir veut reprendre la main sur l’école privée : 30.000 personnes s’y opposent sur le champ de foire ! C’est là également que les exécutions capitales ont lieu (place Nazareth). Une des dernières fut celle de Jean Gabillard le 27juin 1930, à 4h40 du matin.

En 1964, cette place devient la place de la Libération à l’occasion du 20ème anniversaire de cet événement.

Share