QUI ÊTES-VOUS # DOMINIQUE LE NEN

Share

DOMINIQUE LE NEN : Professeur des Universités, Chirurgien des hôpitaux est co-fondateur du SOS Mains au CHRU de Brest. Docteur en Épistémologie et…écrivain.

« Plus tard je serai chirurgien »

Âgé d’à peine 11 ans, Dominique Le Nen découvre ce qui deviendra sa passion : la chirurgie. Devenu chirurgien, il va mettre ses pas dans ceux de Marc Iselin et de Raoul Tubiana et devient chirurgien-orthopédiste. Puis, afin de transmettre, il endossera le costume de Professeur des Universités. Mais derrière le Professeur des Université se cache l’humanitaire et l’écrivain.

L’HUMANITAIRE

 « Ce n’est pas une âme, ce n’est pas un corps, c’est un homme » Montaigne.

18 ans de mission humanitaire en Palestine en collaboration avec Médecin du Monde.

L’ÉCRIVAIN

Le travail des mains guidé par la pensée l’a tout naturellement mené à l’écriture. Une passion de chaque instant. « Un jour le scalpel, un autre l’ordinateur », pour décrire le monde qui l’entoure. Il est l’auteur d’ouvrages consacrés à la thématique « sciences et art » dont « L’anatomie au creux des mains, au confluent des sciences et de l’art » (Éd. L’Harmattan, 2007) mais également d’un essai-témoignage de son expérience humanitaire : « De Gaza à Jénine, tant que la guerre durera ». En 2019, Il a co-signé avec Patrick Moureaux « Le fabuleux destin de la main » (Donjon Éditions, 2019). En 2020, il écrit avec Geneviève Hery-Arnaud, la biographie d’un médecin célèbre : « Pierre Le Damany, un grand médecin breton » (Éd. L’Harmattan. Et, en 2021, un roman « Hanà » (Donjon Editions). Sans oublier les deux livres consacrés à Léonard de Vinci auquel il voue une vraie passion : «  Léonard de Vinci, un anatomiste visionnaire » (Éd. L’Harmattan, 2010) et «  Léonard de Vinci, l’aventure anatomique » (Éd. E/P/A Hachette, 2019)- Prix Littré 2019.

Parler du Professeur Dominique LE NEN, sans rien omettre, n’est pas chose aisée. Faut-il mettre en avant le chirurgien ? Le Professeur ? L’humanitaire ? L’écrivain ?

Laissons-lui la parole :

 

« C’est la passion pour son métier qui accompagne le chirurgien au quotidien, alors qu’il transgresse le corps dans le respect le plus total de l’être humain. Elle l’imprègne, l’accompagne, l’aide à faire face à toutes les situations, heureuses, difficiles, déstabilisantes. Cette passion, élixir propre à le prémunir des effets désastreux du diktat de l’économie, lui procurera cette part d’inconscience qui lui permet d’exercer dans une structure dans laquelle il devient, malgré lui, un des nombreux agents.

Malgré les difficultés et les contraintes, la profession de chirurgien et de professeur des universités qui anime ma vie ne me fera jamais douter du choix qui fut le mien, car rien au monde n’est plus beau ni plus appréciable que de transmettre, d’éduquer et de soigner, en d’autres termes d’agir pour le bien-être de l’autre ».  Dominique Le Nen

SES LIVRES :

Share