CULTURE : ODON, sorcier solaire, à la GALERIE CÉCILE LOIRET- VANNES

Share

Jusqu’au 3 octobre, à la Galerie Cécile LOIRET, venez découvrir des œuvres d’ODON.

Située dans une ancienne écurie du XVIIe siècle du centre historique de Vannes, la Galerie Cécile Loiret présente ODON, sorcier solaire. Une exposition qui s’inscrit dans la suite de celle consacrée à l’artiste tresseur en 2019 au Musée des Beaux-Arts de Vannes.

Cécile LOIRET nous présente cette exposition :

ODON, sourcier, sorcier, magicien

Décédé en 2017, Guy HOUDOUIN, alias Odon, a pris ce pseudonyme en 1997 (du nom du deuxième abbé de Cluny et grande figure intellectuelle du Xe siècle).

Originaire du Mans, il voyagea dans le monde entier. Il pratiquait une peinture à la figuration colorée, joyeuse ou dramatique, dans la lignée des artistes de CoBrA qui, vers 1976, s’enrichit d’un élément nouveau : des parties tressées. Dès lors, cette technique du tressage gagne en importance, jusqu’à devenir le geste essentiel de son travail.

Des tressages semblables à des installations rituelles

Après l’accident cardiaque de 1985 qui le laisse sans vie pendant plusieurs minutes, hémiplégique et obligé de tout réapprendre, il retrouve progressivement la pratique de son art, d’un art que cette épreuve a fortifié, épuré, spiritualisé. Ses tressages, faits de bandelettes de papier peint des deux côtés, acquièrent des proportions nouvelles, ils investissent l’espace à la façon de sculptures monumentales suspendues dans le vide, épousant les lignes et les volumes des architectures. Ils évoquent des astres tournoyants, des constellations, des galaxies, tout un imaginaire cosmologique, ou bien des sortes de mandalas se découpant en entrelacs chatoyants, ou encore des installations rituelles où revivrait l’esprit des incantations chamaniques.

« Mon atelier est mon univers. Tout l’univers est dans mon atelier » -Odon.

 

Share