LIVRES-ET-NOUS : « CE QUI NOUS REVIENT » de Corinne ROYER

Share

Dans le dernier roman de Corinne Royer, l’énigme du titre Ce qui nous revient est propre à intriguer le lecteur. Un voile se lèvera peu à peu au fil des pages et si la question reste en suspens, ce n’est pas primordial. Souvent, la question est plus importante que la réponse.

Ce sont deux histoires qui se croisent par des destins incroyables entre réalité et fiction. Une rencontre entre Louisa et Marthe. Louisa, 26 ans, en dernière année de médecine en 2016, sous les recommandations de son professeur, va frapper à la porte de Marthe, pour, en écoutant cette femme, permettre la vérité de se rétablir. En effet, elle va découvrir qui est cette grande dame oubliée.

Dans cet ouvrage, l’auteur redonne avec brio vie et voix à Marthe Gautier.

Cette femme fut celle qui a découvert, entre 1956 et 1958, la différence de chromosome entre les enfants dits normaux et ceux appelés à l’époque, les « mongoliens ». C’est elle qui a découvert le chromosome surnuméraire isolé sur la paire 21 des individus porteurs de ce que l’on nommait alors le syndrome de Down.

Au fil du récit de Marthe nous découvrons comment elle a travaillé, et comment elle s’est fait voler ce titre de découvreuse.

Passionnant témoignage de cette femme de connaissance, trompée, abusée !

Ce n’est pas un roman purement biographique, scientifique, l’auteure a su très habilement nous plonger dans l’histoire en croisant des personnages autant réels que fictifs, c’est cela la magie d’une grande plume.

CORINNE ROYER

Née en 1967 à Saint-Etienne, Corinne Royer est directrice d’une agence de communication. Elle vit entre Saint Etienne, Paris et Uzès dans le Gard. Elle est réalisatrice de documentaires et auteur de romans. Elle intervient en tant que rédactrice indépendante pour plusieurs magazines. Elle collabore également avec des artistes à l’édition d’une collection intitulée « Résidence en résonance ».

« CE QUI NOUS REVIENT » est son quatrième après M comme Mohican (Héloïse d’Ormesson, 2009), La Vie contrariée de Louise (Héloïse d’Ormesson, 2012, prix Terre de France / La Montagne ; Babel n°1589), Et leurs baises au loin les suivent (Actes Sud, 2016).

Share