LIVRES-ET-NOUS : « LES AVENTURIERS DU CILENTO » de Michel QUINT

Share

Après « Apaise le temps » voici « les aventuriers du Cilento ».

Né en France, Pippo Pugliese est petit-fils d’émigrants italiens, mais il ne connaît rien de sa famille. Alors que sa mère perd la mémoire, il décide de partir à la recherche de ses racines. Il retrouve les traces de son grand-père, né en 1917, Valentino, dit Tino en Campanie, au sud de Naples, région très pauvres et depuis quelques années de nouveau traversée par des migrants. La première personne que Pippo va rencontrer c’est Gina Crocco, la directrice adjointe du musée. Elle est veuve d’un mari mort d’une balle perdue dans un mauvais règlement de comptes. Elle va le conduire à cette vieille femme Giuseppina. Et c’est cette dernière qui va lui révéler qui était réellement son grand-père, qui était cet homme avec sa truelle qui travaillait pour les deux archéologues Zanotti et Zancani assignés à résidence pour antifascisme.

Tout en couleur, en sensualité, en cruauté, l’auteur nous plonge dans un monde mafieux, intense entre passé et présent, entre découvertes archéologiques des années et réalité d’aujourd’hui, entre recherche de racines et traversée d’hommes encore en migration…Ces Italiens qui ne veulent pas des migrants ont oublié d’où eux même, ils venaient … de Rome ou d’Athènes ?

Michel Quint nous plonge dans une Italie du Sud solaire et misérable pour un fascinant roman sur ceux qui résistent à la tentation totalitaire, avec courage et passion.

Michel Quint

Né en 1949 dans le Nord-Pas-de-Calais, Michel Quint écrit pour le théâtre avant de se lancer dans le roman noir. En 1989, il obtient le Grand Prix de littérature policière pour Billard à l’étage, et décide de se consacrer pleinement à l’écriture.

Paru en 2000, Effroyables jardins est traduit en vingt-cinq langues, vendu à plus d’un million d’exemplaires et adapté au cinéma.

En 2014, il reçoit la plume de cristal au Festival international du film policier de Liège pour « Veuve noire ».
Il est l’auteur chez Phébus d’« ’Apaise le temps », de « Misérables » et « des Aventuriers du Cilento ». Sentinelle de la littérature, il défend un art engagé, en prise avec notre époque.

Share