VANNES : AU KIOSQUE, JUSQU ‘AU 10 MARS 2019 : EXPOSITION « LA VIE EN COULEURS » DE JACQUES HENRI LARTIGUE

Share

Jacques Henri Lartigue, c’est le photographe du bond. Le bond d’un tennisman en plein match, celui d’une bourgeoise audacieuse par-dessus un escalier de pierre, celui d’un chiot. En noir et blanc, le Français s’est attaché plus que tout autre à saisir le mouvement et l’instantanéité. L’image d’une roue de voiture déformée par la vitesse constitue l’un de ses titres de gloire. Au kiosque, rien de tout cela. Ce sont les photographies en couleur de l’artiste qui nous sont offertes avec un brin de fantaisie empreint d’un zest de nostalgie.

Célébré au XXe siècle comme un génie du noir et blanc, Jacques Henri Lartigue se révèle aussi un artiste de la couleur, et la perception que nous avions de son travail en est bouleversée et enrichie. Pour lui, la vie et la couleur sont indissociables. Les autochromes stéréoscopiques 6X13 de sa jeunesse puis les 6X6 et les 24X36 qu’il adopte à partir des années 50 jusqu’à sa mort en 1986 lui permettent de traduire la joie passionnée qui l’habite et restent, selon ses mots, ce qui est « le mieux capable d’exprimer le charme et la poésie ». Dans les photographies de cette dernière et longue période de sa vie, la couleur apparaît comme la partie enchantée d’une œuvre de plus en plus libre. Une exposition présentée en partenariat avec la Donation Jacques Henri Lartigue. 

JACQUES HENRI LARTIGUE (1894-1986)

Jacques Henri Lartigue naît le 13 juin 1894 à Courbevoie, dans une famille fortunée. Son père passionné de photographie, lui offre son premier appareil photo à l’âge de 6 ans.  

L’enfant développe lui-même les photos et les met en page dans un album.

Il se met à la couleur dix ans plus tard, suivant les progrès techniques. Stéréoscopie et autochromes d’abord, un procédé à base de fécule de pommes de terre breveté en 1903, par les frères Lumière, qui démocratise la photographie couleur.

Ces débuts scelleront le destin de Jacques Lartigue : il ne cessera plus de photographier et deviendra l’un des plus grands photographes du 20ème siècle.

Il décède 12 septembre 1986, Nice.

Gratuit. 
Infos & réservations : www.mairie-vannes.fr. 

Tous les jours 10h-13h & 14h-18h. Fermé le 25 décembre & 1er janvier. 

Share