VANNES : AU MUSEE DE LA COHUE : ANIMA (ex)MUSICA, BESTIAIRE UTOPIQUE

Share

ANIMA (ex) MUSICA , c’est le titre de l’étonnante exposition qui se tient dans le passage du musée de la Cohue. Sous sa voûte centenaire, d’étranges animaux nous accueillent.

Suis-je face à un piano ou à un scarabée ? Animal ou instrument ?

Bien que connaissant plus ou moins l’un et l’autre : lequel l’emporte sur notre vision ?

Neuf insectes géants, la plupart animés, nous livrent leur nouvelle vie. Tous ont été réalisés avec des instruments de musique promis à la destruction. Ils sont les réalisations de deux artistes Mathieu DESAILLY et Vincent GADRAS qui ont décidé de leur redonner vie en les transformant en arthropodes.

Tel est l’un des aspects poétiques et utopiques de leur projet.

L’instrument de musique lorsqu’il est joué semble vivant : la production sonore accentue et décuple cette sensation. A contrario, lorsqu’il est inerte, non pratiqué et redevenu objet, il n’incarne plus celui ou celle qui le jouait, il n’est plus son prolongement : il est de facto “mort”.

Mathieu Desailly et Vincent Gadras veulent déjouer ce funeste sort et faire confiance au poète en tentant de réanimer ces objets inanimés. Extraire des instruments de musique, des éléments, les assembler et leur faire jouer une nouvelle partition visuelle autant que sonore : quoi de plus naturel que de leur associer du son et du mouvement en leur donnant l’aspect animal.

Ils expliquent tout cela au micro de Stéphane Coyote (RadioKorrigans, notre partenaire) :

Nous les avons rencontrés pendant la semaine où ils ont tenu atelier pour montrer et expliquer leur travail et échanger avec les visiteurs :

(Performance in situ du 21 au 28 octobre : création d’un pomponia sur place.)

« C’est leur petite taille qui fait que nous sommes incapables de nous représenter l’apparence des insectes. S’il était possible d’imaginer un mâle Chalcosoma avec son armure de bronze poli et ses encornures complexes qui aurait la taille d’un cheval ou simplement celle d’un chien, il deviendrait l’un des animaux les plus impressionnants de la planète ». Charles Darwin -1871 (la descendance de l’homme et la sélection sexuelle)

MUSÉE DES BEAUX-ARTS-LA COHUE

VANNES

12 octobre 2018- 6 janvier 2019

(entrée gratuite)

PLUS DE RENSEIGNEMENTS : http://www.toutresteafaire.com/

Share