LIVRES-ET-NOUS : « L’AILE DES VIERGES » de Laurence PEYRIN

Share

Doit-on trahir ses convictions et ses rêves pour un peu de bonheur ? Un extraordinaire portrait de femme libre.

Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée  de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le coeur lourd. Car aujourd’hui, Maggie Fuller, jeune veuve au fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes, fille d’une sage-femme féministe, entre au service des très riches Lyon-Thorpe. Elle qui rêvait de partir en Amérique et de devenir médecin va s’installer dans une chambre de bonne. Intégrer la petite armée de domestiques semblant vivre encore au siècle précédent n’est pas chose aisée pour cette jeune femme cultivée et émancipée. Et la seule consolation de Maggie est que personne ne soit là pour assister.

Mais Maggie va bientôt découvrir qu’elle n’est pas seule à se sentir prise au piège à Sheperd Houseet que, contre toute attente, son douloureux échec sera le début d’un long chemin passionnel vers la liberté.

Laurence PEYRIN :

Journaliste de presse pendant vingt ans, Laurence Peyrin, mère de six enfants, se consacre désormais à transmettre sa passion du cinéma à des élèves de collège, aux voyages et à l’écriture qui occupe la plus grande partie de sa vie.

La Drôle de vie de Zelda Zonk, son premier roman, a reçu le prix Maison de la Presse en 2015.

Share